Cigarettes électroniques : quels pays l’interdisent ?

Publié le : 23 février 20223 mins de lecture

Le nombre de vapoteur ne cesse d’augmenter. Chacun a sa raison de se mettre à la vape, notamment comme alternative au tabac. Certains pays autorisent l’e-cig, et d’autres non car considérée comme nocive pour la santé. Découvrez dans ce qui suit les pays qui interdisent la cigarette électronique sur leur territoire.

Quels sont les pays qui interdisent la cigarette électronique ?

Il existe une dizaine de pays qui interdisent la cigarette électronique. Mais parmi eux, la Thaïlande est de loin le plus strict. En effet, le gouvernement thaïlandais interdit de fumer sur l’ensemble de son territoire. En cas de transgression de cette loi, le vapoteur peut risquer dix ans de prison avec une amende pouvant aller jusqu’à 2800 euros. L’Inde figure également parmi les pays les plus stricts en matière de législation sur le tabagisme. L’utilisation et la possession d’une cigarette électronique sur le territoire est passible d’une amende, suivie d’un peu moins de prison si nécessaire. Entre autres, le Cambodge, les Seychelles, le Qatar ou Singapour sont cités parmi les pays qui interdisent l’utilisation de la cigarette électronique. En revanche, certains pays comme le Japon ou l’Australie l’autorisent à condition qu’elle soit sans nicotine.

Dans quels pays est-elle autorisée ?

De nombreux pays autorisent la cigarette électronique, mais la France et l’Angleterre sont sans doute les meilleurs. Cette dernière encourage même les fumeurs sur son territoire à adopter la cigarette électronique pour le sevrage. La raison est qu’elle considère la vape comme moins nocive par rapport au tabac. Dans des pays comme le Vietnam, la Finlande, le Mexique, l’Autriche, la Croatie ou le Brésil, on l’autorise mais le vapotage ne doit pas se faire en public.

Pourquoi la cigarette électronique est interdite dans certains pays ?

Il faut savoir que chaque pays a ses propres lois et opinions sur le vapotage. De plus, la cigarette électronique n’est sur le marché que depuis 2005, et la question de sa nocivité est encore controversée. L’OMS, par exemple, considère qu’elle est nocive, sans fournir de preuves. Certains chercheurs contredisent par ailleurs cette affirmation. Pour des pays comme la France ou l’Angleterre, qui luttent contre le tabagisme, le vapotage est une alternative efficace, même si elle est encore très réglementée.

C’est surtout dans certains pays asiatiques que l’e-cig est strictement et définitivement interdite. Au Mexique ou au Brésil par exemple, elle est autorisée mais sa promotion est interdite. Il en va de même pour le fait de fumer en public. Dans les États africains, en revanche, aucune législation n’est encore en place pour réglementer la cigarette électronique.

Plan du site